Bienvenue chez FORCE VITALE 
Propos libres autour du thème de la Force vitale, énergie vitale, hygiène vitale et de la Vitalité
Compléments alimentaires, thérapies, clés pour une bonne santé, équilibre psy,
réflexions sur notre alimentation et les ressources naturelles,  ... 

Les facteurs naturels de santé

  • Alimentation, eau
  • Détente physique et mentale : activité physique, relaxation…
  • Equilibre psychologique,  émotionnel
  • Rythme activité/repos
  • Entretien du corps et de la peau 
  • Respiration
  • Air et soleil, rapport à la nature
  • Climat, environnement  sain (cf pollutions diverses, ondes électromagnétiques…)
  • Maîtrise de soi, confiance, pensée positive
  • Expression, réalisation de soi
  • Alimentation

    https://youtu.be/NO0mapch8mwDepuis les années 50, nous nous trouvons devant la difficulté à se procurer des aliments laissés dans leur état vraiment naturel, c’est à dire non transformés par la chimie ou la cuisson.

    Les  amateurs d’alimentation saine et bonne pour notre vitalité se prennent à rêver à des aliments non transformés, très variés, aussi proches que possible de ceux que nos ancêtres pouvaient cultiver autrefois, ou rencontrer dans la nature quand elle était encore vierge des nombreuses pollutions et dégradations de l’ère industrielle. Avez-vous connu la petite pêche de vigne, non traitée, difforme mais au goût incomparable ? Les fruits et légumes, céréales et produits de l’agriculture industrielle adoptée depuis les années 50 n’ont absolument plus rien à voir avec ceux d’antan en termes de qualités nutritionnelles. Les produits alimentaires sont contaminés par les produits chimiques. les terres agricoles sont épuisées et sans vie...

    Ex.  les pains et biscuits industriels : non seulement le blé qu’ils contiennent a été couvert de pesticides et autres engrais, hormones... mais il a été de nouveau pulvérisé d’insecticides dans le silo ! Le pain complet est donc d’autant plus nocif.

     Pour une bonne santé, il faudrait absolument éviter :
  • les produits industriels, ultratransformés, plats préparés (cancer)
  • la charcuterie (cancer, maladies)
  • les fritures salées ou sucrées (chichis...), chips (cancer, maladies)
  • les confiseries, le sucre raffiné (addiction, maladies)
  • l'association gras/sucré. On ne mangerait pas naturellement ces ingrédients séparéments mais les industriels les associent pour créer l'addiction (ex. pâte chocolatée aux noisettes...)
  • les surgelés, la cuisson au micro-ondes (catastrophe pour la santé)

  • Privilégier la cuisson douce ou la cuisine crue, les aliments vivants, les graines germées qui sont autant de pistes à explorer pour préserver notre force vitale. Avoir d'avance : compote en bocaux, fruits secs, graines, riz, légumineuses (soupe de pois cassés rapide, nutritive, pas chère...).
     
  • Remèdes, plantes, compléments, procédés...

    Quels remèdes naturels, quels compléments alimentaires, quelles voies complémentaires à la médecine conventionnelle existent pour retrouver notre force vitale ?
     
    Certaines substances sont bien connues pour leurs vertus thérapeutiques : ail noir, astaxanthine, collagène marin en poudre ou gélules, garcinia cambogia, levure de riz rouge, lithothamne, en poudre ou gélules.
    Certaines sont vraiment précieuses : la klamath par exemple, petite algue qui pousse à l'état sauvage (contrairement à la spiruline massivement cultivée).
     
    D’autres substances, enfin,  apparaissent très intéressantes pour lutter contre le cancer. Parmi elles, citons une plante anti-cancer de choix, bien connue et utilisée en Inde, Fagonia cretica, qui a  fait l’objet d’une récente étude britannique.

    NB : Il n’existe pas de remède miracle qui guérit tout : l'adaptation à chaque cas personnel est indispensable.
    Les remèdes que nous citons sont des outils excellents et  recommandés mais attention à  leur utilisation abusive : ils ne guérissent  pas tout et chez tous les individus.
    L'attitude normale est  de rechercher la cause de la maladie, au cas par cas ne pas donner un produit identique pour tous sans se soucier de savoir si c'est vraiment ce qui convient à l'individu.

     
     
     
    Le rapport de l’Homme à la Nature.
    Penser notre vitalité nous conduit tôt ou tard à nous interroger sur notre alimentation et la qualité des produits. Comment en sommes-nous arrivés à n’avoir quasiment que des aliments aussi contaminés par des  pesticides, des produits chimiques en tout genre ? 

    Comment l’homme en est-il arrivé à considérer qu’il devait dominer la nature, en user et en abuser sans vergogne ? Qu’il pouvait la mettre à sa botte sans limites ? Qu’elle n’était qu’un décor pour lui, son bon plaisir et son profit ? Que l’exploitation et la surexploitation des ressources naturelles était légitime et sans conséquences ?
    Où trouverons-nous demain notre force vitale dans un monde  pollué (eaux des milieux naturels, air, terres, forêts…)  et surexploité où les espèces disparaissent à grande vitesse ?
    Equilibrer le psy.

    En avoir  « par-dessus la tête, plein le dos », « se faire  de la bile »,  se faire « du mauvais sang ».Etre  « à plat! », entre colères, peurs et abattements, Impossible de dormir, de se réveiller... 

    « Mais qu'est-ce qui nous  arrive ? » Nos organes et nos émotions se parlent. L'énergie est leur langage. Il est temps de le savoir... Parce qu'il est temps de guérir !

    Quelles sont les pistes de réflexion, dans le domaine de la psychologie, pour retrouver notre vitalité ? Quels sont les  outils pour comprendre et corriger les déséquilibres énergétiques qui conduisent aux troubles du corps et de l'âme ? Nous pensons que l’équilibre psychologique est l’une des clés d’une bonne santé, d’une force vitale retrouvée et vous proposons quelques pistes de réflexion.

    Pourquoi cette causerie ?

    Le but de ce site est- bien modestement et sous des angles originaux- d'aborder quelques aspects  de la vitalité, thème central de nos existences, vitalité au sens de force, de santé, d'énergie...

    Il n'est bien-sûr pas question de dresser ici un catalogue des thérapeutes ou  des méthodes de bien-être.

    La question qui nous intéresse ici est la suivante : "Où puiser notre vitalité ?" Comment ne pas la perdre ?" Comment la préserver, la retrouver ?"...


    Des articles sont peu à peu ajoutés au fil du temps, dans les registres de la santé, de l'alimentation, du corps, mais aussi de l'esprit (psychologie, philosophie...) avec un détour du côté   antropologique ou historique, voire des échanges sociaux, en s'interrogeant sur la question de la vie et de la mort, de définition du vivant, de notre regard d'humain sur la Nature : comment la nature est-elle considérée ?
    Il sera intéressant de rechercher ce que nous apprennent ces domaines au sujet de la vitalité. 


    Les commentaires (entrée en bas de chaque page), remarques, suggestions, corrections, précisions, réactions, contributions, voire articles, témoignages, images ou anecdotes des lecteurs sont les bienvenus !

    L'OBJECTIF DE CE SITE ?

    A
    IDER LE LECTEUR À TROUVER UNE ALIMENTATION SAINE ET JOYEUSE
    ABORDER QUELQUES THERAPIES COMPLEMENTAIRES 
    PORTER UN REGARD BIENVEILLANT SUR SOI-MEME,  LES AUTRES ET LA NATURE


    NB Les informations de ce site sont publiées à titre purement informatif dans le cadre de la liberté d'expression et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le présent contenu et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités de santé pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 
     
    Contact ici



     

    Définition de la vitalité

    vitalité
     , s  
          nf   dynamisme, ardeur, force, énergie vitale  
    [antonyme]   léthargie, mollesse  
    1    intensité de l'énergie vitale, dynamisme 
    2    aptitude à la vie 

    A.BIOLOGIE. Ensemble des caractères, des propriétés par lesquels se manifeste la vie.
     L'hérédité ne transmet pas seulement les caractères; elle transmet aussi l'élan en vertu duquel les caractères se modifient, et cet élan est la vitalité même / « Des fibres dociles et en même temps imprégnées d'une vitalité considérable »

    B.Qualité d'un être vivant ou d'une collectivité qui manifeste une importante énergie, un grand dynamisme. 
    Vitalité d'une plante, d'un animal; déborder de vitalité; être plein de vitalité; faire preuve d'une grande vitalité
     − [Constr. avec un adj. ou un compl. prép. de indiquant le domaine où s'exerce la vitalité] Vitalité d'esprit.

    ÉTYMOLOGIE
    Lat. vitalitatem, de vitalis, vital.

     
    Définition de la Force vitale

    Force vitale : On pourrait dire que c'est la force qui organise la matière vivante, orchestre, synchronise et harmonise toutes les fonctions organiques. Elle est immatérielle et ne peut par conséquent pas être identifiée à un organe du corps. Son existence ne se révèle que par ses effets. Tous ses efforts visent à maintenir le corps dans l'état de plus parfaite santé. C'est elle qui anime les organes et dirige les processus de respiration, circulation, digestions, échanges, éliminations... Elle déclenche également les réactions de défense de l'organisme, les processus de cicatrisation des plaies, la neutralisation des poisons et les crises curatives. 

    Différentes approches de la force vitale existent.
    Selon Alain Boudet, par exemple, qui parle de Force vitale comme force auto-médicatrice.

    Qu'est-ce que la psychosomatique naturelle (ou hygiène vitale) ? Peut-on croire à l'existence d'une force vitale ? Une force vitale  (force auto-médicatrice) qui fait partie de l'inconscient, force qui gère notre énergie, qui sait la diriger là où l'organisme en a le plus besoin.
    Citation de Alain Boudet qui illustre ce principe :
    Lorsqu'on jeûne - c'est-à-dire quand on ne mange pas, on ne boit que de l'eau - on entend souvent dire "vous allez être faible car vous ne mangez pas". C'est vrai qu'on va être faible, mais ce n'est pas par manque de nourriture, l'énergie y est encore. C'est parce qu'à la faveur du jeûne, l'organisme et la force vitale dirigent leur énergie vers le processus de rétablissement, de restructuration, d'élimination et donc soustraient cette énergie à la force physique et à la force mentale (il est beaucoup plus difficile de réfléchir). + ici



     

     
     



    Créer un site
    Créer un site