BIEN RESPIRER, LES TRUCS A PIQUER AUX YOGIS !

La respiration est l’une des branches essentielles du yoga. Elle est appelée « pranayama » en sanskrit, un mot valise composé de « rana » - la force de vie, la respiration - et « ayama » - l’extension, l’expansion et la pause. Les techniques de pranayama consistent en effet à effectuer des pauses dans la respiration, les poumons vides et les poumons pleins. Ce contrôle du souffle aurait des effets extrêmement bénéfiques sur le corps et sur le mental et permettraient de régler des blocages émotionnels ou physiques. Complémentaire à la médecine traditionnelle, le pranayama permettrait de diminuer le stress, les angoisses, les problèmes respiratoires comme l’asthme, de renforcer le système immunitaire, de faciliter la digestion et de rendre la peau plus belle.
 
La respiration abdominale
 
La respiration abdominale est à la base de toute pratique du yoga. Installez-vous confortablement, assis, le buste droit, les mains sur les genoux, ou bien allongé par terre, les membres relâchés. Puis faites en sorte de faire partir votre souffle de votre ventre et de le faire remonter dans votre poitrine. Vos clavicules doivent se soulever significativement avant de faire repartir le souffle en sens inverse. Les clavicules s’abaissent, puis le souffle redescend dans votre poitrine pour se terminer dans le creux du ventre. La respiration abdominale permet de se détendre efficacement et de se concentrer.
 
La respiration de nettoyage
 
Assis dans une position confortable, expirez avec énergie à travers les deux narines tout en rentrant le ventre. Inspirez normalement tout en relâchant votre ventre, puis expirez de nouveau rapidement et avec énergie. Enfin, inspirez en relâchant le ventre. L’idéal est de pratiquer cet exercice au réveil avant le petit-déjeuner et d’effectuer trois séries de 12 respirations. La respiration de nettoyage agit sur les organes du ventre, le cœur et les poumons. Elle favorise le transit intestinal, la respiration thoracique, mais aussi la concentration, la mémoire et la stabilité mentale.
 
Le souffle de feu
 
Pour pratiquer le souffle de feu, inspirez en gonflant légèrement le ventre puis expirez en le rétractant. Le souffle doit gratter dans la gorge, l’air ne doit passer qu’à travers les narines, et votre bouche doit rester fermée. L’inspiration et l’expiration doivent également être de la même durée, tandis que le corps reste immobile et détendu. Seul le centre du nombril doit être sollicité. Ce souffle très pratiqué pendant les séances de yoga est destiné à énergiser le corps tout en lui donnant force et stabilité. C’est votre énergie vitale qui est sollicitée et qui va venir stimuler votre plexus solaire.
 
Le souffle alterné
 
La respiration alternée se pratique dans une posture assise, en tailleur ou en demi-lotus, le dos bien droit et soutenu. Respirez alors en bouchant alternativement une narine puis l’autre. Expirez puis inspirez une fois d’un côté puis changez de narine après chaque inspiration. Dans le domaine du yoga, le côté droit du corps est considéré comme le côté solaire énergisant, et le côté gauche comme le côté lunaire calme et apaisant. Le souffle alterné développe la concentration, favorise le calme, l’apaisement et équilibre le système nerveux.
 



Créer un site
Créer un site