DIGITAL DETOX : POURQUOI C’EST IMPORTANT ?  

Les smartphones ont révolutionné nos vies à bien des égards, à tel point que l’on ne peut plus s’en passer. Réveil matin, agenda, rappels de rendez-vous, appareil photo, compte bancaire, GPS, emails, applications sportives, réseaux sociaux… toute notre vie tient désormais dans un seul petit appareil. Indispensable oui, mais jusqu’à quel point ? Nombreux sont ceux qui tombent dans un rapport addictif à leur smartphone et aux notifications en tous genres, si bien qu’un nouveau terme est apparu récemment, celui de la « digital detox ». Alors en quoi cela consiste et surtout, pourquoi est-ce important pour notre équilibre ?
 
Le smartphone, une addiction aliénante
 
Avec la montée en puissance des smartphones et l’apparition des réseaux sociaux, le monde moderne a développé chez les individus de nouvelles névroses comme le « FOMO » ou « fear of missing out ». On a peur de louper une information, un message, une opportunité, une nouvelle demande d’amis… si bien que l’on passe notre temps à vérifier les notifications sur l’écran de notre téléphone. Les applications de partage de photos ou de vidéos en temps réel comme Snapchat ou Instagram sont également à l’origine de nouvelles habitudes qui viennent polluer « l’instant présent » : aujourd’hui, rares sont ceux qui ne prennent pas leur plat en photo au restaurant ou qui ne filment pas le coucher de soleil. Il faut partager à tout prix les instants de qualité de son quotidien pour faut être vu, envié, « liké », validé et admiré.
 
Pourquoi c’est problématique ?
 
Les Français consulteraient en moyenne leur téléphone 26,6 fois par jour – un chiffre qui monte à 50 chez les 18-24 ans. 41% d’entre eux le consulterait même en pleine nuit. Cela agirait directement sur notre santé mentale avec à la clé le développement de nombreux effets dramatiques : altération de notre capacité à créer de nouveaux souvenirs, troubles de la concentration, difficulté à retenir ce que nous lisons sur écran, troubles de l'estime de soi, troubles du sommeil, anxiété, stress, voire même dépression.
Il n’est pas rare aujourd’hui de consulter ses notifications au beau milieu d’une conversation avec un ami, au milieu d’un repas, devant un film, en pleine lecture d’un livre ou pendant la réalisation d’une tâche professionnelle. La nouvelle maladie, c’est le « scroll » ou l’action de faire défiler les publications de nos contacts sur toutes nos applications – sites d’actualité, réseaux sociaux personnels ou professionnels… et cela peut durer des heures.
 
La « digital detox », un moyen de retrouver un équilibre ?
 
Le premier avantage de la « digital detox », c’est de responsabiliser l’individu dans le rapport qu’il entretient avec son téléphone. C’est le moment de se regarder dans la glace et d’avouer son addiction et surtout les raisons de cette addiction. C’est aussi le moment de constater tout ce qu’on fait mal ou qu’on ne fait plus à cause d’un usage abusif du smartphone. Ces étapes passées, on peut alors faire le ménage dans ses applications pour ne garder sur celles qui sont essentielles. Puis vient le moment de l’autodiscipline : réduire la consultation de ses notifications ou déterminer des plages horaires de consultation dans la journée (petit-déjeuner, pause déjeuner, métro ou bus…), et enfin s’imposer des moments « off ». Cela peut consister à éteindre son téléphone toute une journée le weekend ou s’acheter un réveil matin pour ne rallumer son téléphone qu’une heure après s’être réveillé par exemple. A chacun de bien identifier ses besoins pour retrouver du temps pour soi et reprendre le contrôle de son rapport aux nouvelles technologies !  
 
 
 
 



Créer un site
Créer un site