LE REGIME PALEO : UNE TENDANCE A ADOPTER ?   

Quand on voit la quantité de produits qui achalandent les rayons de nos supermarchés aujourd’hui, on se demande à quel moment notre alimentation est devenue aussi complexe ! Et à force de constater la part de substances néfastes entrant dans la composition de nos aliments, il est logique de se demander si on ne ferait pas mieux de revenir à une alimentation plus naturelle. C’est fort de ce constat qu’est né le régime paléo : un retour aux origines de l’alimentation humaine, quand nous n’étions que de simples chasseurs-cueilleurs. Zoom sur cette tendance qui fait de nombreux émules aux quatre coins du monde.
 
Le principe du régime paléo
 
Le régime paléo est très simple, il consiste à ne s’alimenter que de fruits, légumes, oléagineux, graines, huiles végétales et protéines comme le faisaient nos ancêtres. Adieu tout ce qui est apparu depuis : le sucre, les céréales, les produits laitiers, les légumineuses et tous les additifs comme les conservateurs, les colorants et autres produits issus de la chimie alimentaire. On oublie grosso modo tout ce qui est industriel et transformé, et on obtient alors un régime alimentaire recentré sur nos besoins énergétiques basiques : des protéines, des fibres, des bonnes graisses - notamment des oméga 3, des vitamines, des minéraux et des antioxydants. 
 
Les avantages du régime paléo
 
Premier avantage : on se sent en meilleure forme. L’organisme a moins de difficulté à assimiler les aliments puisqu’on ne lui fournit que des produits qu’il sait naturellement digérer et absorber. Il se fatigue donc moins et nos organes sont également moins agressés par des substances externes et chimiques. Ensuite, le régime paléo agit sur notre indice glycémique puisque nous assimilons beaucoup moins de sucre et notamment de sucre transformé. Les risques de diabète s’en trouve fortement réduits. On assimile du coup moins de mauvaises graisses et on présente donc moins de risques de développer du mauvais cholestérol. Le pendant de tout cela : une perte de poids conséquente si l’on suit le régime sur la durée puisque le corps se déleste de tout le superflu.
 
Quelques points d’attention cependant…
 
Si le projet du régime paléo est logique et louable à bien des égards, inutile de mentionner que nous ne vivons plus dans le même monde que celui de nos ancêtres et que la qualité des aliments n’est plus la même qu’à leur époque. Ainsi, la consommation de viande rouge doit rester modérée car elle entraîne aujourd’hui le développement de maladies cardio-vasculaires. Par ailleurs, si l’élimination des sucres et des produits transformés est une bonne chose, l’élimination des légumineuses, des produits laitiers ou encore des céréales peut entraîner des carences importantes dans l’organisme. Attention donc avec le régime paléo comme pour tous les régimes : adaptez votre alimentation au mode de vie moderne en évitant les prises de décision trop brutales. Il va également sans dire que le régime paléo apparait difficilement conciliable avec une vie sociale incluant diners entre amis et sorties au restaurant ! 
 



Créer un site
Créer un site