Se libérer de ses peurs

Se libérer de ses peurs
 
Nos peurs peuvent être le frein de toute une vie et en même temps un formidable moteur. Pour s’en libérer et en faire une force, il est important de les observer, les verbaliser, les mettre en perspective, les confronter et les accepter. Cela demande d’effectuer un important travail sur soi et de mettre nos pensées et nos sensations à distance.
 
Prendre cette distance nécessite d’intégrer que les peurs sont générées par des pensées. Ces pensées sont créées soit par une situation réelle, soit par une situation imaginaire. Le cerveau a la capacité d’aller chercher des images traumatisantes issues d’une expérience passée ou de la projection d’une situation dont il a été spectateur, dans la vie réelle ou dans un film par exemple. Le cerveau détient ainsi la capacité d’imaginer en avance une situation future qui va provoquer une peur, un stress, une angoisse sur le moment présent. Vous allez par exemple imaginer que votre entretien d’embauche ou votre réunion du lendemain va mal se passer, ce qui va vous empêcher de dormir et provoquer en vous des angoisses diffuses. Ou alors, vous allez monter dans un avion et imaginer que vous n’en ressortirez pas vivant. Les symptômes de la peur vous envahissent alors : accélération du rythme cardiaque, sueurs froides, mains moites, pâleur… alors qu’ils ne sont que le fruit de vos pensées.
 
Observez dans quelles situations vous expérimentez cela et ce qui se passe alors à l’intérieur de vous. N’essayez pas de combattre la peur, de la changer ou de la juger. Acceptez sa présence, laissez-la s’exprimer. Tentez de vous relaxer en prenant de profondes inspirations. Détachez-vous de votre « moi conscient » et observez-vous en tant qu’individu expérimentant la peur. Vous aurez alors le recul nécessaire pour identifier ce qui déclenche cette peur chez vous. La peur, qu’est-ce que c’est exactement ? C’est un sentiment, une émotion et une sensation terrible et douloureuse. Mais c’est surtout le plus souvent un conditionnement : la réponse réflexe que nous appliquons automatiquement en fonction d’une expérience, un traumatisme passé. Cela peut être une situation que nous avons expérimentée : par exemple, si votre ancien compagnon vous a trompé, vous allez projeter la peur que cela se reproduise avec votre compagnon actuel. Cela peut être aussi une peur transmise par vos parents, comme la peur de manquer d’argent.
 
 
Pourquoi est-il si important de nous libérer de nos peurs ? Parce qu’elles nous handicapent au quotidien sans que l’on en soit parfois conscient. Beaucoup de personnes n’imaginent pas à quel point leurs peurs structurent et dirigent leur vie. La peur de l’échec par exemple va nous conduire à rester dans notre zone de confort et nous empêcher de nous réaliser pleinement. La peur de l’avion va nous empêcher de voyager. La peur de perdre la personne avec qui nous sommes en couple va nous empêcher de nous épanouir dans notre relation et nous faire perdre confiance en nous. Ces quelques exemples sont l’illustration parfaite du fait que la peur nous empêche de développer notre potentiel, limite notre action et nuit à notre épanouissement. On reste alors bloqué dans une situation et perdons parfois des années avant de réaliser à quel point on a perdu du temps et nous nous retrouvons avec, en place de ce que nous aurions pu accomplir, des regrets. 
 

 



Créer un site
Créer un site