Quel est ce fameux champignon anticancer ?

La recherche a découvert récemment un champignon capable d’éradiquer le virus responsable du cancer du col de l’utérus. 

Ce champignon s’appelle le lentin du chêne. Vous le connaissez peut-être sous son nom japonais : Shiitake. Là-bas, il est très apprécié dans la cuisine traditionnelle. 

Depuis quelques années, on le trouve aussi sur nos étals. 

L’intérêt du lentin du chêne dépasse largement sa saveur délicate. Ses vertus thérapeutiques sont remarquables. Sa capacité à stimuler les défenses immunitaires a attiré l’attention des chercheurs. Le lentin du chêne agit en particulier sur le système immunitaire inné qui permet de détruire les virus et les cellules cancéreuses [1]. 

La plupart des essais cliniques sur le lentin du chêne utilisent un complément extrait, l’AHCC (Active Hexose Correlated Compound). 

L’AHCC est le complément alimentaire préféré des Japonais contre le cancer, après l’Agaricus subrufescens [2]. 



Efficace contre le cancer du col de l’utérus
70 % des cancers du col de l’utérus apparaissent suite une infection au papillomavirus

Les papillomavirus sont une grande famille de 15 virus dont au moins 2 (HPV-16 et HPV-18) sont clairement impliqués dans l'apparition du cancer du col de l'utérus. 

Une équipe de chercheurs du Texas a mené un essai clinique sur 10 femmes touchées par une infection persistante au papillomavirus avec risque de cancer. Elles ont reçu 3 g par jour d’AHCC (extrait du lentin du chêne) [3]. 

Après 3 mois, 5 femmes étaient totalement débarrassées du papillomavirus. 

Après 6 mois, les 10 des femmes étaient entièrement guéries. Leur risque de cancer du col de l’utérus avait fortement diminué, et leurs verrues génitales avaient disparu (elles sont provoquées par le papillomavirus). 

Ces résultats sont très encourageants. Un essai clinique de phase 2 est en cours. 

Des chercheurs japonais ont montré que le lentin du chêne est particulièrement efficace lors de cancers du côlon, de l’estomac, et du foie [4] [5]. Il accompagne votre système immunitaire au cours d’une chimiothérapie. Pendant la chimiothérapie, il combat les cellules cancéreuses en même temps que les médicaments chimiques. Après la chimiothérapie, il compense vos défenses affaiblies. 

Lorsque le cancer est déjà déclaré, un essai clinique a montré que le lentin du chêne améliorait la résistance et prolongeait la survie des patients de plusieurs mois [6]. 



Comment bénéficier des effets du lentin du chêne ?
Le mieux est de consommer le champignon frais et bio si vous le pouvez, mais c'est difficile à trouver. 

Les essais cliniques utilisent l’AHCC, mais il est probable que d’autres substances du lentin du chêne (non comprises dans l’AHCC) puissent booster vos défenses immunitaires. 

Attention à toujours cuire le lentin du chêne avant de le consommer. Autrement, vous risquez une intoxication. S’il est cru ou trop peu cuit, on observe des éruptions cutanées rouges sur les bras, les jambes et le torse 12 heures après l’ingestion et jusqu’à 5 jours plus tard. 

Si vous avez des difficultés à trouver du lentin de chêne, vous avez la possibilité de prendre un complément d’AHCC. 

La dose minimale est 6 g de champignons ou 3 g d’AHCC par jour. Même jusqu’à 9 g, l’AHCC s’est révélé sans danger sur les sujets d’essais cliniques. 

Certains sujets ont observé des nausées, diarrhées et maux de tête [7]. 

Le lentin du chêne agit lentement et en profondeur. On observe peu ou pas d’effets durant les 8 premières semaines de traitement. 

On trouve de bons compléments de lentin du chêne.
Sources : 

[1] Solène Tadié, Julien Venesson, Cancer du col de l’utérus : un champignon fait mieux que le vaccin, Alternatif Bien-Être N°102 

[2] Site Wikipedia, AHCC, consulté le 25 août 2015 

[3] Clinical Perspectives on the Role of the Human Papillomavirus Vaccine in the Prevention of Cancer, Justin M. Julius, Pharm.D., Lois Ramondeta, M.D., Katherine A. Tipton, Pharm.D., Lincy S. Lal, Pharm.D., Ph.D., Karen Schneider, M.D., Judith A. Smith, Pharm.D., FCCP, FISOPP. Pharmacotherapy. 2011;31(3):280-297 

[4]Okuno K, Uno K. Efficacy of orally administered Lentinula edodes mycelia extract for advanced gastrointestinal cancer patients undergoing cancer chemotherapy: a pilot study. Asian Pac J Cancer Prev. 2011;12(7):1671-4. 

[5] Ina K, Kataoka T, Ando T. The use of lentinan for treating gastric cancer. Anticancer Agents med Chem. 2013 Jun;13(5):681-8. 

[6] Cowawintaweewat s, manoromana s, sriplung H, Khuhaprema T, Tongtawe P, Tapchaisri P, Chaicumpa W. Prognostic improvement of patients with advanced liver cancer after active hexose 

[7] spierings eL, Fujii H, sun B, Walshe T. A Phase I study of the safety of the nutritional supplement, active hexose correlated compound, AHCC, in healthy volunteers. J Nutr sci Vitaminol (Tokyo), 2007 Dec;53(6):536- 
 
 



Créer un site
Créer un site